Installations sonores, olfactives & multisensorielles

MES RUINES

installation sonore et olfactive

céréales riz soufflé, marshmallow, enceintes, amplificateurs, carte électronique.

2019

16 cubes de 25 cm de côté, constitués d’un mortier de riz soufflé et de guimauve. Chaque cube contient environ 30000 kcalories et renferme une enceinte, reliée à un central.
Ils diffusent une création sonore octophonique de 19 min construite comme un rituel dont les codes nous échapperaient.
Cette composition met en relation la forme sculpturale vue et sentie (l’odeur de l’installation) avec un ensemble de textures, de sons et de matières sonores ayant tous comme origine des cassettes contenant des programmes datant des débuts de l’informatique personnelle.
Des clics, des bips, des bits, des ultrasons, des bruits blancsroses et bruns, des murs du son, des sons liquides, le pleurage de la bande, des sons réminescents d’insectes, de modems, de serveurs, de cris...

 

◆    ◆    ◆

 

Photo : Wave @ Jeju Loveland, Corée ©Hugo Kostrzewa 2016

SHARAWAGGI

installation sonore in-situ 
27 hauts parleurs

2016

Projet Nouveaux Commanditaires
Lauriers Projet Culture 2017 de la Fondation de France
Médiation-Production : artconnexion

Sharawaggi, vocable introduit en occident au XVlllème siècle par des voyageurs européens rapportant la beauté inexplicable, la grâce naturelle désordonnée des jardins chinois. Il donnera naissance aux jardins à l'anglaise qui deviendront plus tard les parcs à fabriques, eux mêmes à l'origine des parcs d'attractions.

EXTRAITS ICI

Sharawaggi est le fruit d'un projet Nouveaux Commanditaires aboutissant à une commande sonore visant à remplacer la sonnerie du Lycée Pasteur de Lille, jugée monotone. 

Suite à un travail avec le groupe d'élèves commanditaire visant une prise de conscience de l'influence des sons qui nous entourent ainsi que la découverte de compositeurs, artistes, chercheurs qui ont œuvré en ce sens, j'ai proposé une approche de la création empruntant autant à la théorie de l'acoustique qu'aux musiques ayurvédiques, à l'A.S.M.R autant qu'aux théories du marketing sensoriel et à la musique acousmatique. 

Les bâtiments, aux propriétés acoustiques singulières sont abordés comme des instruments, prêts à être mis en résonance. La spatialisation des hauts parleurs permet de créer des déplacements de sons, des glissements, permutations d'une zone à une autre. Ainsi selon le masquage sonore des bruits ambiants et de la disposition de chacun à la rencontre, il sera possible d'entendre :

  • Des compositions courtes, à la fonction de signal, composées à la manière des haïkus, fonctionnant sur des évocations et constructions difficiles à mémoriser. 
  • Des compositions plus longues qui accompagnent l'ouverture, la fermeture et les changements de classes, qui fonctionnent dans un ensemble de couches elles mêmes traversées par des sons mouvants. 

Les sons employés sont essentiellement choisis pour leurs qualités stimulatoires : égrainements, petits flux aqueux, friture sur la ligne, vent, vaporisation, légers frottements, petites percussions... Ces sons aux textures réalistes n'en sont pas moins synthétiques : leur durée, l'évolution de leurs timbres et leur comportement sont commandés, joués, et font plus appel à la musique expressionniste et à la sculpture sonore qu'au documentaire. Des résonateurs virtuels, accordés sur des gammes exotiques viennent de temps à autre, ajouter des couleurs harmoniques inattendues.
Je fais aussi la part belle à un ensemble de stimuli sonores, logés dans notre inconscient collectif : du rebond d'une balle de ping-pong au crépitement d'une boisson gazeuse, de quelques mots fredonnés dans un effet auto-tune aux bips et buzz des équipements hi-tech contemporains (vibreur du téléphone portable, stimulus par excellence). Se profile au final une certaine esthétique de la fraîcheur, de la détente, une curieuse sensualité exotique balnéaire à moins qu'elle ne soit balinaise.   

 

◆    ◆    ◆

 

LE CHAPITRE

installation olfactive et sonore
6 diffuseurs de parfum programmables / chêne / chaînes / concentré d'humus / urine de biche synthétique / concentré de fumée synthétique / attractif pour cerfs rouges / parfum fleur de lys / parfum fruits exotiques

La tentation de survivre avec Zheng Le & Yasutaka Saito
2013

Le Chapitre, c'est la réunion quotidienne des moines pour délibérer des affaires spirituelles et matérielles de la communauté d'une abbaye. Ici 6 diffuseurs de parfums, ou plutôt 5 + 1 : l'un d'eux est installé à distance. L'atmosphère est solennelle, le silence rompu de temps à autre lorsqu'un vaporisateur se met en marche. 

Un signal ? une tentative d'attirer l'attention ? une injonction à se taire ?
Les odeurs varient de l'identifiable, à l'imperceptible, ou plutôt uniquement perceptible par les animaux. Elles font appel à notre mémoire olfactive et nous poussent à nos limites de perception et d'appréciation. Au gré du temps se créent des accords différents, des images, des histoires teintées d'une certaine poésie pastorale. 

Reste la question de l'exclusion des fruits exotiques.  

 

◆    ◆    ◆

 

DEBOUT CYBORG !

installation olfactive et sonore 
table d'hôpital / plantes carnivores / sac poubelle / fruits en fermentation / mouches / criquets

La tentation de survivre avec Zheng Le & Yasutaka Saito
2013

Une injonction, Debout Cyborg ! Un cadeau, une vague odeur d'agrumes fermentés, des bruits d'insectes. Des mouches volent autour, elles vont et viennent du sac poubelle aux plantes carnivores, attirées par leurs odeurs respectives. Le sac bourdonne ou plus exactement, stridule. Un système qui court à sa perte.

 

◆    ◆    ◆

 

POLKA

installation sonore

accordéon / moteur / carte électronique / portique

Projet européen C.O.A.L. 
2008 

Métaphore de l'accordéon comme corps et comme poumon du mineur. Premier des instruments fabriqués de manière industrielle, il fait ici l'épreuve des cadences mécaniques qui l'ont fait naître.

Il est animé par un moteur programmé selon une partition à différentes vitesses de rotation. En résultent différents mouvements semblables à des danses grotesques, ainsi que des motifs musicaux répétitifs. 

Il évoque ainsi une variété de musiques et de danses populaires fondées sur la répétition, de la polka au punk en passant par la techno.

 

◆    ◆    ◆

 

L'IDIOT REGARDE LE DOIGT

installation

fond d'aquarium sur pvc / porte canne à pêche / laser disco

production artconnexion  
2009

Un cercle rouge lumineux effectue un mouvement concentrique répétitif sur un décor marin factice lui même en boucle, à la manière d'un papier peint. Sonder les grands fonds, chercher à percer le mystère de l'art. 

Qui est l'idiot ?   

 

◆    ◆    ◆

 

Afghanistan, Arabestan, Bulgaristan, Chinastan... 

installation sonore
lecteur DVD home cinéma 5.1,+ hauts parleurs / haut parleur type espace public / vidéo projecteur


production artconnexion 
Voix: Marjorie Van Halteren 
boucle de 45 mn 
2009

Une voix américaine féminine récite aléatoirement les préfixes de noms de pays ou de zones géographiques se terminant par stan (endroit ou pays en Persan), avec divers effets de production musicale (vocoders, harmonizer, autotune, réverberation). Une seconde voix, masculine, y répond invariablement en scandant le suffixe stan au travers d'un haut parleur de type mégaphone, fixé sur le mur de projection. La bande son est spatialisée, et parfois une pulsation se fait entendre, tantôt douce, tantôt oppressante.

La pièce est apparemment totalement obscure, mais un rectangle plus clair émerge au bout de quelques minutes sur le mur de projection. Il s'agit d'une bande vidéo noire. Les éléments photo-récepteurs de nos yeux et notre cerveau font le cinéma, et défilent des taches, des ombres, des paysages, des silhouettes...  

 

◆    ◆    ◆

 

Using Format